Quelle vie !

Je sais, je le dis à chaque fois, mais si on m’avait dit il y a 6 ans où je serais aujourd’hui, je l’aurais pas cru. Mais j’ai l’impression que plus j’avance et plus ça devient n’importe quoi. Car si on m’avait dit il y a 6 ans, 6 mois, 6 semaines même, que je m’apprêtais à reprendre le Tag Parfait, j’aurais ri. C’était pas le projet, clairement.

Carmina SNAP Festival Otto Zinsou
au SNAP ! Festival en novembre 2018 (c) Otto Zinsou

Pour ne rien vous cacher, je galère depuis quelques mois parce que je jongle avec beaucoup trop de projets, mais que je ne veux pas en laisser tomber un seul. D’une part, je suis en train de créer ma société de production de films pour adultes, projet qui est sur les rails depuis le mois de juin / juillet derniers, quand j’ai pris contact pour la première fois avec une avocate. Ces temps-ci je m’occupais de ça surtout, de finir des films et de les présenter au public, les promouvoir et les vendre, d’aller en tourner d’autres… Et les trucs moins drôles comme chercher une banque, une comptable, une web-designer, domicilier l’entreprise, choisir la forme juridique, relire les contrats, les statuts etc. Sachant bien sûr que je me fais fermer des portes et qu’on me met des bâtons dans les roues à cause du « mot qui fait peur ».

D’autre part, je travaille avec Marianne pour promouvoir le festival SNAP !, qui après sa première date réussie en novembre, part en tournée dans quelques semaines (ce qui n’était pas dans mes plans non plus) dans toute la France. J’aurais pu dire non bien sûr, mais ce serait dire non à l’essence même de ce que je veux faire : rencontrer des gens, répondre à leurs questions, les aider à se faire une opinion, les faire réfléchir, comme ça a été le cas pour moi depuis que je suis arrivée dans ce métier. Donc en plus de créer ma société, je rédige des communiqués de presse, je gère des réseaux sociaux, je passe des coups de fil et j’envoie des centaines de mails et messages pour essayer de faire parler du festival. Et je vais faire 5 déplacements en 6 semaines pour aller présenter mon documentaire. Mais ça vaut le coup, je le sais, et au moins pour ça, je suis défrayée et payée mon temps sur place. Surtout, avoir la chance de travailler aux côtés de gens si incroyables comme Marianne et les gens du STRASS, les volontaires du Festival etc., ça n’a pas de prix.

Carmina Festival SNAP

J’ajoute à ça toutes les choses que je fais ponctuellement qui n’ont l’air de rien mais qui comptent. Déjà les quelques missions de consulting en freelance que je faisais pour compléter mon demi-salaire (un bonjour en passant au client qui ne m’a pas payée et me doit 6 semaines de travail). Les conférences, les interviews, qui me font devoir bouger à Paris souvent, rarement défrayées ou rémunérées. Les shows webcam que je fais de temps en temps en privé, les photos et les goodies que j’envoie aux clients etc… Un ou deux billets de blog et des shootings. Et faire de la photo ! un hobby oui, mais qui m’apporte tellement de plaisir que je veux surtout pas lâcher. Et ma chaîne YouTube avec toutes ces idées sur le papier, et les quelques images que je venais de commencer à tourner… Puis dans un coin de ma tête je me rappelle que je dois me rendre à des festivals de porn et aussi à l’Erosphère et aux Putains de Rencontres où j’anime un atelier. La vérité c’est que si j’y pense, c’est assez facile de paniquer. C’était pour cette raison déjà que j’avais décidé de ne pas retourner en 2ème année de fac et ça m’avait rendue triste.

Parfois, j’en oublie presque qu’à côté de ça j’ai un boulot, quand même. À mi-temps certes, mais qui occupe l’esprit et la plupart de mes journées. Assez en tout cas pour manquer d’énergie pour travailler sur le reste certains soirs. C’est pourquoi ces derniers mois j’ai essayé de ralentir, ma santé ne me permettait pas de maintenir le rythme que j’avais depuis le mois d’août. Je n’ai pas fait d’interviews, ni de déplacements, ni rien en décembre et janvier. Je ne sais pas si ça m’a reposée. Honnêtement, je me sentais inutile et désœuvrée, j’étais pas bien. Je voyais toute cette paperasse et les obligations qui allaient de pair, la publication de mon vrai nom au journal officiel, devoir faire un nouveau coming out à mes parents… J’ai passé des semaines assez nulles.

Le pire moment est arrivé quand j’ai compris que le Tag risquait de s’arrêter comme ça d’un coup. Je me suis dit que c’était pas possible, que ce site est trop important. Il l’a été pour moi, tellement, et il l’est sans doute pour d’autres. Évidemment j’ai regardé mon emploi du temps tout de suite, en me disant que peut-être… et je me suis dit que c’était VRAIMENT pas possible. Alors comment ? Arrêter ma société alors qu’elle démarre juste ? Non ! C’est mon projet, mon premier projet concret et qui m’excite rien que d’y penser. Arrêter les conférences ? La photo ? ça ne libérerait pas assez de temps. Arrêter mon travail ? c’est ma seule source de revenus concrète…

giphy

Je ne suis pas en train de me plaindre, même si à la relecture, on dirait. Je fais le choix de faire ce que je fais parce que j’ai l’impression que c’est ma place, que ça me plaît et que ça me motive à me lever le matin, malgré les trucs cons qui arrivent parce que j’ai choisi ce métier (comme perdre mon instagram, qui oui, est un outil de travail, puis avoir mon compte Google Photos bloqué…) L’argent hé bien… on verra. Je devrai sans doute travailler gratuitement pour le Tag, souvent, et ma société ne sera pas rentable avant plusieurs années. Je ne roule pas sur l’or, mais ne suis pas précaire pour l’instant. Je le serai probablement quand j’aurai démissionné de mon poste « classique » et que j’aurai décidé de dédier tout mon temps au porno et à sa démystification.

Je vous tiendrai au courant de ce que je vais faire pour faire continuer le Tag Parfait. Hélas, ça n’a jamais été un site très rentable (toujours à cause du mot qui fait peur) et je dois redémarrer avec un compte à zéro. Ma société devrait fonctionner sans trop de peine et restera une entité bien à part, où ma priorité sera de pouvoir payer le mieux possible les performers que je filmerai. Pour le reste, je devrai ralentir un peu mes projets à court terme, et essayer de ne pas m’oublier. Le point positif de tout ça c’est qu’une nouvelle motivation m’habite. Elle était nécessaire et attendue.

J’en profite pour remercier celles et ceux qui participent sur mon Tipeee, qui m’offrent des trucs sur ma wishlist (utiles ou pas, c’est toujours des choses en moins que je devrai payer moi-même et du bonheur en supplément), ou qui m’ont fait des dons sur Paypal. Croyez-bien que quand je paierai mon loyer en avril, ce sera grâce à vous.

4 commentaires

  • bonjour Carmina,
    C’est un vrai plaisir de vous lire surtout un Dimanche soir !
    Avoir de vos nouvelles même de temps en temps quelle joie !
    Ne nous abandonnez pas ! gardez nous un peu de votre temps
    bise

    J'aime

  • J’ai envie de dire que tu as beaucoup de courage de laisser tomber ta seule source de revenus stable, mais d’un côté ça me paraît comme une évidence. Tu t’es trouvée dans tous ces projets et j’ai honnêtement beaucoup de mal à t’imaginer ne plus en faire part. Bref, je suis soulagée que tu sois encore de la partie 😁 Félicitations pour le Tag, je te soutiens à hauteur de mes moyens pour le moment 🙂

    J'aime

  • Et bien voilà un beau bout de femme dynamique, active, belle et pas avare de projets qui rappelons, font avancer dans la vie.
    Je vous souhaite toute la réussite que vous espérez pour l’avenir.
    Courage.
    C’est un plaisir de vous lire et de vous voir dans tous vos jobs.
    Comme le dit le lecteur, plus haut, passez de temps en temps ici même, donner de vous nouvelles.
    Et la vie est belle !
    Avec vous.

    J'aime

  • Oublié de demander, vous parlez de votre chaîne YouTube,
    mais quel est le lien pour vous y retrouver ?

    J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.