Journal d’une Camgirl #208 – Tea for two

Précédemment dans le Journal d’une Camgirl : après avoir passé quelques mois à faire des shows privés en tête à tête sur Skype, j’ai proposé à une amie de tester le « camming » comme on dit en anglais et de faire un show public avec moi sur Chaturbate…

Vendredi soir, je suis avec une amie chez moi, devant l’ordinateur. On a décidé de faire un petit essai de show en live.  Je n’ai franchement aucune idée de comment ça va se passer.  Pourtant, je regarde maintenant beaucoup plus de shows webcam qu’avant. D’une part parce que j’ai appris dans mes études en école de commerce qu’il est important de surveiller la concurrence, et d’autre part je dois maintenant devenir une experte sur le sujet et trouver les meilleures camgirls de Chaturbate pour les conseiller aux lecteurs du Tag Parfait. Cela dit, regarder un show de solo ou de duo, c’est une chose, le faire soi-même en est une autre.

J’ai donc décidé comme souvent, de suivre ma philosophie qui est grosso modo : « Ben on l’tente et on verra bien. » On avait discuté de la possibilité de faire ce show et mon amie était motivée. Pour ne rien vous cacher on avait déjà été intimes toutes les deux dans la vie privée, et je savais donc que le fait que l’on se caresse et s’embrasse ne lui poserait pas de problème a priori. Restait le côté exhibitionniste à essayer… J’ai préparé la webcam et l’ordinateur comme à chaque fois que je fais mes shows en solo, et nous avons envoyé ses papiers d’identité à Chaturbate pour la faire valider en tant que modèle majeure autorisée à diffuser sur ma room. Une fois que tout a été prêt, j’ai lancé la diffusion. Il était déjà assez tard et nous ne disposions que d’une heure ou deux maximum pour cette première tentative. Quelque part, c’était bien d’avoir une excuse pour partir vite, un peu comme une sortie de secours.

ninetwenty-sur-chaturbate

Assises avec un thé devant la webcam, on commence à discuter tranquillement avec les premiers arrivants. Je suis finalement assez à l’aise, j’ai l’habitude de tout ce qu’il est en train de se passer. Cependant, je sens que mon amie est un peu intimidée. Ce n’est pas l’envie qui lui manque, c’est certain, mais elle est un peu en retrait. Je ne m’inquiète pas trop car nous avons longuement parlé du le fait qu’elle peut dire stop à tout moment. C’est bien là le plus gros avantage de la cam : on est chez moi tranquilles, et on maîtrise les événements. J’essaie de la mettre à l’aise le plus possible, et de meubler encore plus qu’à l’accoutumée. J’avais prévenu Desgonzo que je tentais un premier show à deux, pour me rassurer j’imagine ou avoir un debrief de sa part, et être sûre qu’au moins une personne connue serait là.

Et c’est ainsi que le premier tip nous arrive par le compte du Tag Parfait. En faisant cela, Desgonzo apporte un soutien non négligeable, car c’est toujours le premier tip qui est le plus dur à faire tomber. Grâce à lui, les peaux se dénudent un peu et la température monte d’un cran. Après quelques flashboobs (le fait de montrer ses seins puis se rhabiller, ndlr), je commence à remarquer qu’il y a une effervescence peu habituelle sur le tchat. Cela ne fait que quelques minutes que nous sommes en ligne et il y a déjà beaucoup de monde. On est vendredi soir, certes, mais la rapidité avec laquelle le chiffre monte me surprend réellement. Je n’ai pas l’habitude que cela aille aussi vite.

crowds

J’avais préparé des « goal » pour animer le show (rappel : les goals sont les montants de pourboire à atteindre pour passer à l’étape suivante du spectacle), sans aller trop loin non plus, car je voulais que ça reste soft. J’avais prévu des prix un peu plus élevés que quand je suis seule également, car ça me paraissait logique. Seulement, après les premiers tips de Desgonzo, d’autres spectateurs on rapidement pris le relais, ce qui nous fait atteindre les paliers bien plus vite que je ne l’imaginais. Les hauts tombent, mon soutien-gorge aussi, et on arrive au moment où le premier vrai contact va avoir lieu : mon premier baiser lesbien en direct devant des centaines de personnes sur Chaturbate.

Vous allez dire que j’exagère, mais j’ai vraiment eu l’impression que le temps s’est suspendu. Comme si d’un coup le silence se faisait alors que nous étions seules, et qu’il n’y avait donc pas de bruit. Nos lèvres se sont touchées et les langues ont rapidement suivi. Dans ma tête, je me disais qu’il fallait faire ça bien, alors j’ai pris mon temps, et j’ai essayé de rendre ça visuel en montrant les langues, comme dans un porno. Ce fut donc un long baiser langoureux et sensuel. Cela a fait son effet. Sur moi, sur elle, sur le public.

chaturbate-ninetwenty-camgirl

Nous avons continué pendant quelques minutes à discuter avec le public. Nous avons commencé à montrer les dentelles, les seins, à se caresser un peu plus franchement. Elle comme moi sommes excitées, comme en témoigne le rouge sur nos joues et la moiteur de nos culottes. Il y a de plus en plus de monde sur le tchat. Les spectateurs posent énormément de questions sur nous : quel âge nous avons, est-ce que nous sommes sœurs, ou mère et fille (merci pour le coup de vieux et surtout : berk), si nous sommes justes amies ou en couple, et comment nous nous appelons. J’explique que nous sommes sur ma room et que NineTwenty c’est moi. Et elle c’est… Je la regarde et ne voulant évidemment pas révéler son prénom je constate : « Ah mais c’est vrai on t’a pas choisi de pseudo ! »

Une idée me traverse la tête, et j’annonce : « Tiens, puisqu’elle n’a pas de pseudo de camgirl, vous allez pouvoir lui en trouver un ! » Tout de suite le tchat concerné se met à proposer des idées de pseudo du plus simple ou plus saugrenu (ou franchement débile). À ce moment, je suis debout derrière elle, et je lui mets des petites tapes sur les fesses. On aperçoit sa culotte bleue à l’écran. Des gens suggèrent « Bleue ! », « Blue », et de fil en aiguille quelqu’un dit : « Bleu de méthylène ! » Je crois qu’à cet instant on s’est regardées d’un air entendu. Elle avait l’air d’aimer l’idée. J’ai dit : « Méthylène, ça sonne bien… Bon et bien parfait, je vous présente Méthylène ».

Cela fait quelque chose comme 45 minutes à peine que nous sommes en ligne et il y a un millier de gens connectés, et autant de tokens en banque. Et cela continue d’arriver, par 10, par 20, par 100 ou même 150. C’est incroyable. J’en suis maintenant à me dire qu’on aurait dû prévoir une soirée plus longue, car là on va devoir couper alors que les gens sont très très motivés. Mais soudain, une annonce dans le tchat indique que la room est fermée au tokens. Je mets quelques minutes à comprendre qu’il s’agit d’un modérateur de Chaturbate qui a repéré notre show et a décidé que Méthylène avait l’air trop jeune et que sa pièce d’identité pourtant validée tout à l’heure était un poil trop floue. Nous sommes donc en probation et nous devrons revalider nos identités pour pouvoir réhabiliter mon compte et continuer à recevoir des tips. C’est un peu le signe du destin qui nous indique que notre premier show se termine ici.

Après avoir coupé, un rapide débriefing me confirme qu’elle a aimé. On prend rendez-vous pour refaire ça prochainement, dans les règles de l’art cette fois. En repensant au succès qu’on a eu, en un temps si court et en faisant si peu finalement, je me dis qu’il y a un potentiel de succès et de plaisir énorme. J’ai hâte de recommencer et de passer aux choses sérieuses.

La suite au prochain épisode…

La suiteLEnregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

3 réflexions sur “Journal d’une Camgirl #208 – Tea for two

  1. Bonsoir Carmina,
    C’est ça qui est fascinant avec vous. Vous tentez des choses, vous osez. Les gens se retrouvent vraiment en votre personnalité qui n’est pas pour en mettre plein la vue. Vous savez entretenir le lien avec votre public sans jamais le snober, en comprenant ses attentes mais en le respectant. Certes le but du jeu est toujours le même : Que les hommes mettent la main à la poche (et ailleurs aussi…) mais vous restez élégante avec ce sujet car il ne vous est pas tabou, et ça aussi c’est un plus que vos spectateurs apprécient. Vous pourriez être notre bonne copine, celle qui montre ses formes aux copains qui n’ont pas la chance d’avoir une amie. C’est ludique, c’est sans prise de tête, Je suis toujours ravi quand vous apparaissez à la webcam. Je me suis permis de vous envoyer quelques mails sur votre boîte gmail mais je n’ai pas eu de réponse, peut-être est-ce là votre frontière ? Je le regrette car j’ai adoré vous écrire. Et puis vous envoyer quelques présents de mon milieu à moi. Avez-vous une boîte postale ? J’espère que l’adresse de messagerie demandée vous servira pour réponse.Ce serait super vraiment.Donc Carmina, continuez, continuez, explorez les plaisirs, nous sommes impatients de vos expériences et nous les respecterons.
    Bravo pour votre journal d’une Camgirl que j’ai lu et relu dans tous les sens. Il vous rapproche de nous, et nous vous aimons tous, pour cela.
    Au plaisir.
    Super Alkaline

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s