Journal d’une camgirl #212 – Business, pression et solitude

Précédemment dans le Journal d’une Camgirl : un peu dépassée par la place qu’à prise Méthylène sur Chaturbate et par le succès des autres modèles françaises, je fais face à des sentiments de jalousie assez forts accompagnés d’une perte de confiance en moi, que j’ai du mal à gérer.

J’ai enfin reçu un deuxième cadeau de ma wishlist ! Ça me fait vraiment vraiment plaisir et ça tombe à pic en ces jours de doute. En plus ce sont des livres, donc un cadeau non « sexe » et qui sera toujours utile. Je suis ravie et je me sens un peu mieux vis à mis de mes inquiétudes. Il y a des gens qui pensent à moi et qui me suivent pour qui je suis.

Seulement voilà : le jour même, on a prévu un show de noël avec Méthylène, un brunch en tenue coquine. Une fois ce très long show terminé, on discute tranquillement et j’apprends que Méthylène se fait offrir des ensembles Aubade par un fan. Sur le coup j’essaie de faire bonne figure, mais ça me donne envie de pleurer. Je suis nulle, je devrais être contente pour elle. Je crois que je le suis en fait, vraiment. Mais je suis verte de jalousie au fond de moi. Je sais ça paraît idiot, mais je ne peux pas m’en empêcher. J’ai 30 ans et je suis jalouse parce qu’une de mes copines a des plus gros cadeaux que moi. On en est là, sérieusement ?

Dans les jours suivants, j’essaie de combattre mes sentiments en restant positive. Je cherche des idées pour améliorer mes shows et mes revenus en solo qui sont assez moyens en ce moment. Heureusement, j’ai un partenariat avec une marque et Le Tag Parfait pour tester un nouveau sextoy connecté pensé spécialement pour les camgirls. C’est bientôt noël, je me dis que ça peut être l’occasion de ressortir mon costume rouge pour faire un live sérieux et qui devrait marcher.

ninetwenty cam girl caps xmas

Je ne laisse rien au hasard, je me suis préparée comme jamais, j’ai sorti de la lingerie sexy, je suis maquillée, j’ai préparé le décor et l’angle de caméra, j’ai testé le matériel avant. Heureusement, ça fonctionne plutôt bien. Je bats un record personnel, car le jouet est diabolique et permet réellement une interaction avec le public. Je ressors de là plus motivée que jamais et prévois de revenir juste après le réveillon. Pour une fois, je tiens parole et le show a autant de succès que l’autre. Le Nora de Lovense se révèle un bon allié et me permet de largement rattraper mes résultats moyens de ces dernières semaines.

ninetwenty cam girl caps

Je réalise que cela fait bientôt 2 ans que j’évolue dans le monde de la cam, mais que je ne joue pas assez le jeu. Je sais pourtant comment ça marche, ce qui fait plaisir aux gens… Et l’importance d’être régulière aussi. Je ne l’ai jamais mis en pratique moi-même, voulant rester naturelle et garder un certain recul sur tout ça. Et bien c’est fini maintenant on rigole plus. Déjà j’arrive pas à croire que j’ai attendu aussi longtemps pour changer de webcam. J’ai décidé de venir au moins une fois par semaine, ce qui est vraiment le minimum pour assurer aux gens une présence en ligne régulière et de venir prête. Plus de shows à l’arrache, je choisis toutes mes tenues m’apprête le plus possible. Je m’occupe également beaucoup plus de mon compte Twitter de cam, en me tapant la tête contre les murs. C’est mon putain de métier : community manager ! Et même ça je l’ai mal fait jusqu’à présent.

J’ai l’impression que mes efforts portent leurs fruits. Je commence à avoir des habitués, j’ai eu quelques contributions à ma cagnotte… J’ai également une clientèle régulière pour des shows privés aussi. Un des tippers qui m’a découverte lors des shows avec Méthylène vient tout le temps sur mes shows et se montre généreux. Je l’ai assez rapidement repéré car il donne des sommes importantes, parfois en une seule fois. Il m’envoie souvent des messages pour me dire qu’il adore mes shows. Je crois bien que c’est mon premier « fan ».

nine pinup

J’ai de plus en plus l’impression de devoir faire la course. Comme s’il fallait toujours faire mieux à chaque fois. Il faut dire qu’il se passe aussi des choses qui n’aident pas. L’autre jour encore, un spectateur que je vois souvent passe dans ma room et s’excuse en disant qu’il est désolé parce qu’il n’a pas de de tokens à me donner, étant un peu raide ce mois-ci. Je me fends d’un large sourire en expliquant que ce n’est rien, que ce n’est pas obligatoire de donner à chaque fois, que tant qu’on participe c’est le principal. Sauf que voilà, plus tard dans la soirée pendant ma veille des cams pour le Tag Parfait, je le vois en train de tipper dans une autre room, largement en plus. Je lève les yeux au ciel… apparemment il n’y a pas que les modèles qui mentent, c’est bon à savoir. Je comprends pas pourquoi ne pas m’avoir dit la vérité par contre. Bref.

ninetwenty janvier 2016

La communauté de tippers français est encore restreinte, ce qui fait que rapidement, les tokens « mensuels » s’épuisent. En gros, pour être sûre d’avoir de gagner sa vie, il faut venir en début de mois sinon après les gens n’ont plus d’argent à mettre dans ce genre de loisirs. C’est quasiment sûr que c’est la première qui diffuse qui va tout rafler. Et on en voit certaines, jamais là sauf le premier vendredi. Et laisse tomber si jamais tu tombes le même soir qu’une des autres françaises, c’est même pas la peine… Du coup la fois ou j’allais me connecter un mercredi et que Méthylène était en ligne, j’ai lâché l’affaire.

Voilà, je suis en train de ronchonner encore dans mon coin et de devenir carrément aigrie. Ce métier est vraiment dur bordel. Je me donne à fond et j’ai l’impression que c’est jamais assez, qu’il y en a toujours une mieux, une plus jeune, une plus jolie. Et puis il y a ce mec là qui vient à tous mes shows qui n’arrête pas de m’envoyer des messages privés tout le temps pour me dire que je suis super et qu’il m’aime et qu’il m’attend au prochain show. C’est devenu hyper compliqué à gérer. Il me demande un show privé d’une heure, ce que je n’ai jamais fait, et j’hésite à dire non car je ne peux pas cracher sur la somme qu’il promet.

Des fois j’en ai marre. J’ai même planté un potentiel client hier, un mec sur Instagram qui m’avait demandé un show privé. On s’est mis d’accord sur tout, on a pris rendez-vous, mais le moment venu, je ne me suis pas connectée. Je n’ai pas pu, j’avais pas envie du tout. Il m’a copieusement insultée et franchement, je ne peux pas lui donner tort. Mais qu’il m’insulte, je m’en fiche. Je suis fatiguée.

 

4 réflexions sur “Journal d’une camgirl #212 – Business, pression et solitude

  1. On dirait que tu te formalises trop. Le plaisir que tu dépeignais dans tes articles est éclipsé par de la jalousie (pour une Métylène qui, de notre point de vue, n’est pas notre amie mais une cam girl parmi plein d’autres) et des inquiétudes sur des sujets qui de toute manière sont inévitables dans ce genre d’activité ! Plus jeune, plus ceci ou cela, oui et c’est la même compétition dans tous les milieux professionnels.
    Fais-le pour toi et pour ta communauté, pas pour une performance ou pour essayer de prouver quelque chose.
    Tu rumines sur des choses, pardon, plutôt futiles alors que tu es tout à fait douée pour savoir comment être régulière, t’organiser, mettre les gens à l’aise et les faire revenir.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s